Dark Age Of Grotesque. Index du Forum

Dark Age Of Grotesque.
Une ville... Une vie... Ou tout est possible... Même ce que vous n'auriez jamais imaginer...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Avec les yeux de la nature et la voix des Dryades

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dark Age Of Grotesque. Index du Forum -> Hors RP -> Les profondeurs de l'oubli -> Les rp
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vereesa
■ Orine ■

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 50
Localisation: Quelque part... Là où vous ne vous doutez pas...
Féminin
Age: Inconnu.
Métiers: Chanteuse.
Clan: Celui des libéraux, ceux qui n'ont pas vraiment de clans.
Race: Orine.
Âme soeur: A quoi cela sert-il donc si c'est pour être encore plus seule.

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 14:58 (2007)    Sujet du message: Avec les yeux de la nature et la voix des Dryades Répondre en citant

Sakura venais d’arriver en ses terres maudites, la guerre, voila par quoi ces terres étaient souillées. Les arbres et même la terre en soufraient. Sakura, elle, ne faisais qu’écouter le murmure du vent et l’appelle des arbres. Les cheveux dans le vent, le nez levé, près à sentir le moindre danger. Sakura se sentais comme chez elle, sauf que les animaux avaient peur d’elle. Cela, elle ne le comprenait pas. Des animaux ne devraient pas avoir peur des autre être vivants, mais Sakura comprit très vite pourquoi : Ils étaient tuer pour le plaisir et non pour la faim, le besoin que tout être ne négligeais pas. Mais la ce n’était pas la même chose. Avançant un peu plus, elle vit un lapin fuir plus loin, dans la langue qu’elle avait appris, pas celle des elfes, mais celle des dryades, les êtres de la forêt. Le lapin maigre, tellement que Sakura crue le casser en le prennent dans ses bras, venu a elle. Il tremblais et se mis à lui parler, pas en un langage que les autre pourrait comprendre, un langage que seul les dryades peuvent connaître. Mais Sakura, lui dit dans son propre langage, même si le lapin ne pouvais la comprendre, celui-ci était d’un blanc que la neige même pouvais être et Sakura caressa son pelage avec douceur :

« Pauvre Lapin… Je te comprends… La mort pour toi est une chose que to essaye d’éviter chaque jour… Maintenant tout a changer… Que ce soit pour toi ou pour moi… »


Elle le regarda dans les yeux, des petits yeux, qui chez Sakura était d’un vert étincelant et qui chez le lapin était d’un rouge sang. Leur yeux, malgré leur différances, ils brillaient de la même lueur, celle des êtres qu’il veulent vivre a tout prix. Mais Sakura, elle, était immortelle, mais pas le lapin… Elle le déposa par terre, mais juste avant, elle lui fit un bisou et elle lui dit en Dryadien :


« Adieu ami ! Et que la vie te soit clémente ! »

Le lapin blanc comme le plus pur des cœurs, partis en courant si vite que celui-ci devenu rapidement un point blanc au loin. Fenril, qui revenait d’une chasse peu fructueuse, se mis à grogner quand il vit Sakura relâcher le lapin, elle se retourna et lui dit avec calme :

« Non Fenril, il aurais fait un maigre repas pour nous deux… Ne part pas à sa recherche… Nous avons bien assez à manger dans mon sac. »


Elle sortit un petit bout de pain sec, et quelques morceaux de viandes sèches, elle en tendis un a Fenril, et en mangea un.

« C’est peu, mais assez pour que nous tenions dans cette forêt… Si il venais a manqué de provision, je me ferais moi-même le plaisir d’aller chercher notre futur repas. »

Le lion blanc grogna un peu, mais se coucha près des pieds de sa maîtresse, tout en mâchonnant un autre bout de viande, que Sakura par bonté, lui avais donné, sachant que c’était la moitié de son repas actuel. La générosité de Sakura n’était pas a prouver, non, pas du tout.

« Je pense que nous méritons on bon repos… »

Elle grippa dans un arbre, son lion la suivit, et elle s’installa confortablement sur une branche non loin de son ami, Fenril.


« Ne dormons pas, mais gardons des forces, si jamais un étranger viens roder ici. »


Justement, au loin, un lapin blanc, se retrouva nez a nez avec un être, quelqu’un… Ce lapin, celui qui avais rencontrer Sakura il y avais pas longtemps.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Oct - 14:58 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dark Age Of Grotesque. Index du Forum -> Hors RP -> Les profondeurs de l'oubli -> Les rp Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com